Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bruno Le Maire veut un PDG à Air France d'ici la rentrée





Le 21 Mai 2018, par

Bruno Le Maire veut qu'Air France-KML soit doté d'un nouveau PDG d'ici le mois de septembre. La direction transitoire nommée la semaine dernière par le conseil d'administration de la compagnie aérienne ne devrait donc durer que quelques mois.


Un sursis pour Air France… mais pas plus. Le ministre de l'Économie a déclaré durant le Grand Rendez-vous Europe 1, Les Echos, Cnews, que la priorité pour le transporteur aérien était de « retrouver le dialogue social », « redresser la compétitivité » et « avoir un nouveau président ». La direction transitoire a été nommée mardi dernier, avec à sa tête Anne-Marie Couderc (présidente non-exécutive), épaulée par les directeurs généraux d'Air France et de KML, Franck Terner et Pieter Elbers, et par Frédéric Gagey le directeur financier de l'entreprise.

Le patron de Bercy a été très clair : « Je souhaite qu'il y ait un nouveau président pour Air France à la rentrée prochaine ». Jean-Pierre Janaillac, l'ex-PDG, a dû démissionner suite au rejet par les salariés de l'accord salarial proposé par la direction. La consultation d'entreprise n'est pas allé en sa faveur. Bruno Le Maire n'entend pas céder les parts de l'État dans le capital d'Air France-KLM — les pouvoirs publics en détiennent 14%, pour 23% des droits de vote. « ce n'est pas le bon moment pour prendre ce genre de décisions », explique le ministre, alors qu'Air France « traverse une crise ».

Bruno Le Maire a en revanche donné une indication très claire concernant la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP), qu'il qualifie d'opération financière de privatisation « la plus importante dans le monde en 2018 ». Les 50,6% détenus par l'État dans le capital de l'entreprise pourraient être cédés et les caisses publiques récupérer jusqu'à 9 milliards d'euros. De l'argent qui ira abonder le fonds pour l'innovation voulu par Emmanuel Macron.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook