Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bruxelles renforce les droits des voyageurs en Europe





Le 30 Novembre 2023, par La rédaction

Tirant les leçons des crises récentes, la Commission européenne propose de nouvelles mesures pour améliorer les droits des voyageurs dans l'Union Européenne. Ces propositions visent à simplifier les procédures de réclamation et renforcer la protection des consommateurs en cas de retards, annulations et autres désagréments durant leurs voyages.


Les droits des voyageurs préoccupent la Commission européenne

Les nouvelles propositions de la Commission européenne mettent l'accent sur le secteur aérien. L'un des points clés est le renforcement des droits des passagers ayant réservé leurs vols par l'intermédiaire d'agences ou de plateformes tierces. Bruxelles propose une modification législative permettant aux compagnies aériennes d'accéder directement aux coordonnées de ces passagers. Cette mesure vise à assurer une communication plus efficace en cas de perturbation de vol. De plus, les passagers seront mieux informés sur les procédures à suivre pour le remboursement de leurs billets, notamment sur qui contacter et les étapes à suivre.

Les opérateurs aériens auront également l'obligation de publier des rapports sur le respect des droits des passagers, y compris le traitement des plaintes et leur ponctualité. En parallèle, un formulaire de réclamation standard, facile à comprendre et valide dans toute l'UE, sera introduit pour simplifier les démarches des voyageurs.

Tirer les leçons des crises passées

Concernant les voyages organisés, la Commission européenne introduit des règles plus strictes pour protéger les consommateurs. Les acomptes demandés par les opérateurs ne pourront pas excéder 25% du prix total du voyage, sauf en cas d'exceptions justifiées. De plus, le paiement complet ne pourra être réclamé par l'opérateur que 28 jours avant le début du voyage. Ces mesures visent à réduire le risque financier pour les consommateurs en cas d'annulation ou de modification de leur voyage.

En cas d'annulation, que ce soit de la part de l'opérateur ou du voyageur, les clients seront informés de leur droit de demander un remboursement plutôt que des bons d'achat. Si des bons sont émis, ils devront être remboursés automatiquement si non utilisés avant la fin de leur validité. Ces nouvelles mesures font suite à des crises majeures comme la pandémie de Covid-19 en 2020 et la faillite du voyagiste Thomas Cook en 2019, qui ont mis en lumière les lacunes dans la protection des droits des voyageurs. De nombreux clients avaient alors rencontré des difficultés pour obtenir des remboursements.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook