Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Budget 2016 : trouver 4 milliards d’économies





Le 27 Avril 2015, par

L’État va devoir se serrer la ceinture pour rentrer dans les clous européens. Si Bruxelles a accepté un nouveau délai afin de permettre à Paris d’atteindre les sacro-saints 3% de déficit, en contrepartie la France devra réaliser des économies supplémentaires.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Celles-ci sont de 4 milliards pour 2015, et 5 milliards pour 2016 (elles doivent aussi compenser la baisse de l’inflation qui a pour effet de réduire les rentrées fiscales). La Sécurité sociale et les collectivités locales supporteront une partie de l’effort, et l’État devra aussi y mettre de sa poche. Michel Sapin, ministre des Finances, et Christian Eckert, son homologue du Budget, ont calculé que les économies que les ministères devront réaliser est de l’ordre d’1,2 milliard cette année, et 1,6 milliard en 2016.

Cela représente donc 2,8 milliards que les ministères devront dénicher dans leurs budgets, et la chasse au gaspi a débuté dès ce week-end avec l’envoi des lettres de cadrage envoyées par le Premier ministre afin de préparer les grandes orientations budgétaires pour le budget 2016.

Manuel Valls attend de ses ministres qu’ils réduisent la voilure de 1% de leurs dépenses de masse salariale, et de 3% pour les autres postes. Plusieurs ministères sont épargnés, comme la Justice, l’Éducation, l’Intérieur et la Culture et communication. La Défense passera après tout le monde, une fois les arbitrages décidés par François Hollande. Ce sont en particulier les agences de l’État et ses opérateurs, comme les Chambres de commerce et d’industrie, qui devront mettre la main à la poche.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : budget, état

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook