Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Budget : le gouvernement rectifie le tir pour amadouer Bruxelles





Le 12 Novembre 2014, par

Il s’agit du second projet de loi rectificatif. Le gouvernement a présenté mercredi 12 novembre un nouveau Projet de loi de finances rectificative pour 2014, dans le but de séduire Bruxelles, avec de nouvelles mesures de correction.


@Shutter
@Shutter

Le nouveau texte censé séduire la Commission européenne sera sans doute le va-tout du gouvernement pour convaincre sur son budget. Pour ceux qui auraient raté les différents épisodes, le Budget 2015 du gouvernement français ne correspond pas aux attentes de Bruxelles en matière de réduction du déficit. L’équipe de Manuel Valls a d’ailleurs à ce sujet, décidé unilatéralement, de reporter de 2015 à 2017 son objectif de réduction du déficit à 3 % du PIB.

 

Pour l’instant Bruxelles, dont on sait les velléités au sujet de ce budget, n’a pas émis d’avis négatif sur le sujet. Cependant son avis définitif est encore attendu. Paris a décidé de prendre les devants, et de montrer à la Commission quelques signes de bonne volonté. C’est là que ce second budget rectificatif intervient. 

 

Dans les grandes lignes, le gouvernement veut trouver 3,6 milliards d’euros supplémentaires pour faire chuter le déficit public de 2015, de 0,5 point supplémentaires par de nouvelles mesures. Des mesures qui ne correspondent pas, encore une fois, qu’à des économies, mais à de nouvelles recettes fiscales. A noter toutefois que les crédits des ministères seront amputés de 2,2 milliards d’euros. 

 

Parmi les mesures annoncées, la hausse de 20 % de la taxe d’habitation dans certaines agglomérations françaises (pour des recettes de 150 millions d’euros l’an prochain), mais également la non-déductibilité de certaines taxes sur l’impôt sur les sociétés, pour les banques et les assurances, qui devrait rapporter 500 millions d’euros en 2015. On notera également les recettes liées à la fraude et l’évasion fiscale qui devraient rapporter 900 millions d’euros. 



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur



1.Posté par A.M. le 14/11/2014 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La France a-t-elle tenue compte des 1 md lié au contrat avec écomouv ? Logiquement, même si rien n'est jugé, elle devrait provisionner.

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook