Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

C'est parti pour la réforme du droit du travail par ordonnances





Le 31 Août 2017, par

Edouard Philippe a défendu ce jeudi 31 août la réforme du droit du travail, suite à la présentation des ordonnances. Le Premier ministre estime qu'il s'agit d'une réforme « ambitieuse, équilibrée et juste ».


Ces ordonnances ont un objectif : « rattraper les années perdues ». Pendant la conférence de presse, le locataire de Matignon a déclaré que personne ne pouvait « sérieusement » soutenir que le droit du travail en France favorisait l'embauche. Le code du travail n'aide pas plus au « développement efficace, durable des entreprises ». Ce sont cinq ordonnances qui ont été présentées ce jeudi, qui modifient, parfois en profondeur, le droit du travail. Quatre axes ont été présentés par Edouard Philippe, accompagné de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

Premier axe : le développement du dialogue social dans l'entreprise et dans la branche. « L'entreprise sera désormais le niveau essentiel du dialogue social, grâce à la mise en place des accords majoritaires », a expliqué le Premier ministre. Les branches seront restructurées, voire fusionnées pour certaines d'entre elles, mais elles seront aussi toutes « renforcées ». Le second axe veut construire « de vraies garanties pour tous », il touche en particulier le barème des dommages et intérêts. Objectif : « favoriser la création d'emplois en apportant beaucoup plus de sécurité et de visibilité au chef d'entreprise dans sa décision d'embaucher, et plus de garantie aux salariés ».

En troisième lieu, le gouvernement veut apporter des solutions adaptées aux TPE et aux PME, où travaillent « plus de la moitié des salariés ». Il s'agit de faciliter les discussions à l'intérieur de ces entreprises afin de négocier des accords collectifs, « alors même qu'elles n'ont généralement pas de représentation syndicale et parfois pas d'élu du personnel ». Enfin, Edouard Philippe veut renforcer « l'attractivité économique de notre territoire ». Cela passe par une meilleure organisation de la gestion prévisionnelle des emplois.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook