Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

CMA CGM s'empare de la filiale logistique du groupe Bolloré





Le 10 Mai 2023, par Aurélien Delacroix

Dans une transaction à près de 5 milliards d'euros, le groupe Bolloré a conclu la vente de sa branche logistique à l'armateur français CMA CGM. Ce changement stratégique marque une nouvelle direction pour Bolloré, avec une orientation désormais résolument tournée vers le secteur des médias.


CMA CGM veut jouer dans la cour des très grands

Dans une évolution significative de son portefeuille d'activités, le groupe Bolloré a vendu sa branche logistique à CMA CGM pour un montant de 4,65 milliards d'euros. La transaction illustre la tendance croissante à la consolidation dans l'industrie de la logistique, qui est passée d'un paysage d'acteurs de taille moyenne à un secteur dominé par des géants mondiaux. Historiquement, Bolloré opérait dans deux secteurs principaux. Le premier était sa division logistique, qui comprenait le transport de marchandises pour les entreprises. La deuxième était son portefeuille médiatique, qui englobe Vivendi, Canal+, l'agence de publicité Havas et une participation dans Universal.

La proposition financièrement attrayante de CMA CGM, qui a enregistré des profits substantiels ces deux dernières années, a incité Bolloré à accepter cette offre. En outre, les changements structurels sur le marché de la logistique ont probablement influencé cette décision. Des acteurs de premier plan comme FedEx, UPS, DHL, MSC et Maersk ont redéfini le paysage logistique, en proposant une gamme complète de services à leurs clients.

Le réalignement de Bolloré

Cette vente fait suite à une autre cession importante réalisée par Bolloré l'année dernière, lorsque le groupe a vendu ses ports en Afrique à MSC pour un montant légèrement supérieur à 5 milliards d'euros. Ces transactions sont le reflet d'une stratégie visant à se délester des activités logistiques pour se concentrer sur d'autres domaines.

En parallèle de ces ventes, Bolloré a consolidé sa position dans le secteur des médias. Les cessions d'actifs, y compris la vente du capital d'Universal Music et d'autres actions détenues, ont permis à Bolloré et Vivendi de recueillir plus de 15 milliards d'euros. Ces fonds seront en partie utilisés pour financer une offre publique d'achat sur Lagardère, ajoutant ainsi une autre dimension à leur portefeuille médiatique. Le groupe Bolloré envisage également d'autres opportunités d'investissement dans le secteur des médias, notamment l'éditeur américain Simon & Schuster, le groupe de télévision sud-africain Multichoice, ou l'expansion des boutiques Relay.



Tags : Bolloré

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook