Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Canal+ et BeIN Sports : vers une distribution exclusive





Le 17 Février 2016, par

C’est désormais officiel. Canal+ veut distribuer BeIN Sports en exclusivité sur son bouquet CanalSat, affirme Le Figaro. Les programmes de la chaîne qatarie, et surtout ses retransmissions sportives, ne devraient plus être disponibles qu’après un abonnement au bouquet de chaînes du groupe de Vincent Bolloré.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Canal+ a déposé un dossier à l’Autorité de la concurrence afin d’arracher un accord sur la diffusion, en exclusivité sur CanalSat, de BeIN Sports. Les téléspectateurs vont vite faire le calcul : pour profiter de leurs sports préférés, il leur faudra impérativement s’abonner au bouquet de chaînes de Canal+ soit quasiment le double de qu’ils ont l’habitude de payer pour BeIN Sports seul.

Si les consommateurs seront nécessairement perdants, ce ne sera pas le cas des deux parties. Les propriétaires de BeIN Sports perdent de l’argent dans cette aventure, environ 300 millions d’euros. Canal+ a besoin, de son côté, de refaire le plein d’abonnés, perdus après le lancement de BeIN Sports… 

Mais pour réussir ce rapprochement, Canal+ doit d’abord obtenir de l’Autorité de la concurrence la levée de l’obligation de diffuser une chaîne premium sur une base « non exclusive ». Or, le groupe veut absolument proposer BeIN Sports en exclusivité.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : canal+

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook