Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Canal+ va supprimer près de 500 postes





Le 11 Juillet 2019, par François Lapierre

Après avoir annoncé son plan de restructuration pour la France la semaine dernière, le groupe Canal+ a donné de plus amples précisions sur l'ampleur et le nombre de départs envisagés.


Ce sont ainsi 492 emplois qui seront supprimés au travers de ce qui est présenté comme un « projet de transformation », ce qui amène le nombre de postes détruits à un total de 544 en comptant ceux qui ne sont actuellement pas occupés. Plus globalement, ce sont toutes les activités du groupe Canal+ en France qui sont concernées par cette coupe claire : Studiocanal (distribution et production), les chaînes gratuites à l'exception de Cnews, et bien sûr la chaîne cryptée en elle-même. En revanche, la direction n'a pas précisé le niveau d'économies qu'elle souhaitait réaliser à travers cette opération.

Le groupe Canal+ emploie, pour la France qui est son premier marché, 2 600 personnes. Pour Maxime Saada, le patron de l'entreprise, a déploré que les initiatives lancées en 2015 n'aient pas porté leurs fruits : « refonte totale de nos offres, le développement de nouveaux partenariats avec les opérateurs téléphoniques, les investissements soutenus dans les programmes (plus de 3 milliards d'euros) et la technologie et un plan d'économies s'élevant à 1 milliard d'euros d'économies en cumulé ». Tout cela n'a pas permis d'enrayer les difficultés de Canal+ en France, admet-il.

L'offre de Canal+ n'est pas parvenue à séduire les téléspectateurs, face à des plateformes américaines dont les budgets sont quasiment illimités pour acheter et produire du contenu exclusif. Canal+ est aussi attaqué sur ce qui faisait sa force : le sport. SFR, BeIN Sport et l'espagnol Mediapro ont acheté à tour de bras des droits de retransmissions notamment pour le football. Le groupe compte désormais 4,73 millions d'abonnés (hors opérateurs mobiles).



Tags : canal+

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?










Rss
Twitter
Facebook