Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Carburant : les prix à la pompe augmentent encore





Le 30 Juin 2020, par Olivier Sancerre

Inlassablement, les prix de l'essence et du gazole dans les stations service reprennent du poil de la bête. Au grand désespoir des automobilistes qui préparent leurs vacances d'été !


Gazole et essence progressent

L'été sera chaud pour les portefeuilles des automobilistes. Alors que les prix à la pompe avaient atteint des niveaux très bas durant la crise sanitaire, ils sont repartis à la hausse depuis quelques semaines, selon les relevés du ministère de la Transition écologique et solidaire. Illustration avec le gazole dont le litre est désormais facturé 1,2303 euro en moyenne la semaine dernière, une progression de 1,42 centime par rapport à la semaine précédente. Le litre du carburant le plus vendu en France (il représente 80% des volumes) avait baissé jusqu'à 1,1578 euro mi-mai ; puis, son prix dans les stations service n'a cessé d'augmenter et cela fait six semaines que cela dure.

Le gazole reste cependant encore loin du niveau enregistré début janvier où il était vendu 1,4908 euro. L'essence super sans plomb 95 est proposée à 1,3389 euros en moyenne, soit une hausse de 2,08 centimes. Le SP95-E10, qui contient jusqu'à 10% d'éthanol, s'affiche lui à 1,3227 euro du litre, un prix en progression de 1,89 centime d'une semaine à l'autre. Le litre de super sans plomb 98 est facturé 1,3960 euro, soit 1,94 centime de plus. Des prix qui porteront un coup au pouvoir d'achat des automobilistes.

La demande remonte

Durant la crise sanitaire, une partie de l'économie mondiale a été paralysée, réduisant ainsi la demande de pétrole. Les restrictions de déplacement, les fermetures aux frontières et les mesures de confinement ont quasiment annulé les besoins de pétrole. Maintenant que le déconfinement est là, l'économie reprend petit à petit et avec elle, la demande en essence.

Les cours ont plongé : en avril, le baril de Brent de la mer du nord qui fait référence en Europe plongeait ainsi sous les 20 dollars. Les cours se sont repris depuis, avec un baril qui dépasse les 40 dollars. À cela s'ajoutent le niveau des stocks de produits pétroliers, la demande, le taux de change entre l'euro et le dollars, et les taxes bien sûr.



Tags : carburants

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook