Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Carburants : la remise de Total profite surtout aux plus aisés





Le 13 Septembre 2022, par Paolo Garoscio

Alors que la question de la taxation des superprofits des compagnies d’énergie, estimés pour la seule Europe et pour le seul premier trimestre 2022 à près de 200 milliards d’euros par l’Agence Internationale de l’Energie (IEA), se frayait un passage dans l’opinion publique française, le géant TotalEnergies a annoncé une nouvelle ristourne à la pompe. Mais selon le cabinet Astérès, elle profite plus aux ménages les plus aisés.


447 millions d’euros : le coût de la ristourne pour TotalEnergies

Pixabay/planet-_fox
Pixabay/planet-_fox
Afin d’éviter que le gouvernement ne cède à la pression populaire qui demandait une taxation des profiteurs de crise, TotalEnergies a pris les devants : depuis le 1er septembre 2022, le groupe propose dans ses stations-essence une ristourne supplémentaire de 20 centimes d’euro sur le prix des carburants. Sans surprise, les Français en profitent massivement, et les stations-essence concernées se retrouvent avec des cuves vides.

La baisse de prix a un coût non négligeable pour l’entreprise : 447 millions d’euros, selon le cabinet Astérès qui a publié une étude sur la question le 12 septembre 2022. TotalEnergies détenant 34% de l’ensemble des stations-essence en France, le gain pour chaque ménage est en moyenne de 15 euros sur l’ensemble de la durée de l’opération. Le cabinet juge néanmoins infondées les craintes des petites stations concernant la concurrence.

Les plus aisés vont plus profiter de la promotion

Tout comme la ristourne à la pompe du gouvernement, passée à 30 centimes d’euros le 1er septembre 2022, la baisse proposée par TotalEnergies n’est pas ciblée : elle bénéficie de manière indifférenciée à tous les clients du groupe, qu’ils soient Français ou étrangers, et qu’ils soient riches ou pauvres.

De fait, le gain de pouvoir d’achat est mal réparti. Selon Astérès, il serait de 8 euros pour les 10% des ménages les plus modestes, et plus de deux fois supérieur (18 euros en moyenne), pour les 40% les plus aisés.





1.Posté par Turlututu le 14/09/2022 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au lieu de donner un résultat médiatique, on attend d'un journal de l'économie de nous fournir la méthode et les données ayant permis d'obtenir ce résultat et un lien vers l'étude complète. A défaut cela relève plus de la presse de Tabloïd que de la presse d'information.

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook