Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Carlos Ghosn pourrait être remis en liberté sous caution





Le 5 Mars 2019, par François Lapierre

Carlos Ghosn, incarcéré depuis le mois de novembre au Japon, va finalement pouvoir retrouver la liberté : le tribunal de Tokyo a annoncé la remise en liberté sous caution de l’ex-président de Renault et de Nissan.


Plus de trois mois après son arrestation à Tokyo le 19 novembre dernier, Carlos Ghosn devrait retrouver la liberté et ce, dès ce mercredi. La caution a été fixée à un milliard de yens, soit 8 millions d’euros. Le tribunal estime que le risque de fuite du pays est faible, tout comme l’altération de preuves. Néanmoins, cette remise en liberté pourrait être contrariée si de nouveaux chefs d’accusation sont présentés, ou si l’appel du procureur est considéré comme valide. 

Les mouvements de Carlos Ghosn seront de toute manière limitée, tout comme ses possibilités de communiquer avec l’extérieur. Cette nouvelle intervient au lendemain d’une conférence de presse durant laquelle Junichiro Hironaka, le nouvel avocat de l’homme d’affaires, a assuré que la requête de demande de mise en liberté était convaincante. Cet avocat a obtenu plusieurs acquittements retentissants auprès de la justice japonaise.

L’ex-patron de l’Alliance Renault-Nissan est toujours accusé de malversations fiscales de grande ampleur. Chez Nissan, qui a immédiatement démis de ses fonctions Carlos Ghosn, on confirme que les enquêtes menées en interne ont démontré que le dirigeant avait une conduite « manifestement contraire à l’éthique ». Le constructeur automobile prévient aussi que de nouveaux faits pourraient émerger à l’avenir.



Tags : Carlos Ghosn

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook