Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Carlos Ghosn serait un résident fiscal des Pays-Bas





Le 11 Janvier 2019, par François Lapierre

Carlos Ghosn, actuellement incarcéré au Japon, ne finit pas de défrayer la chronique.


Carlos Ghosn, le patron de Renault et architecte de l’Alliance Renault Nissan Mitsubishi, est actuellement incarcéré au Japon dans le cadre d’une procédure de justice concernant des soupçons de malversations fiscales. Mais les révélations autour du dirigeant, désavoué depuis par Nissan, ne sont pas terminées. Selon Libération, Carlos Ghosn ne serait plus un résident fiscal français depuis 2012, mais néerlandais. Une affaire qui embarrasse non seulement Renault, mais également le gouvernement français, le patron ne payant plus l’intégralité de ses impôts en France depuis six ans. Or, Renault est une entreprise dont une partie du capital est détenu par l’État.

Le déménagement fiscal de Carlos Ghosn aurait eu lieu peu après l’élection de François Hollande à l’Élysée. L’ancien président de la République avait mis en place une contribution exceptionnelle sur les hauts revenus (CEHR), qui s’ajoutait à l’impôt sur la fortune (ISF). Le chef d’entreprise aurait alors décidé de rapprocher son domicile fiscal des Pays-Bas, où se trouve le siège de l’Alliance Renault Nissan. L’administration fiscale n’a rien voulu confirmer ou infirmer, car elle ne peut s’exprimer sur des cas particuliers.

Toutefois, les revenus français de Carlos Ghosn n’échappent pas totalement à l’impôt. Une partie d’entre eux restent imposables. En tant que président de Renault, il touche 7 millions d’euros par an, une rémunération à laquelle s’ajoutent celles de ses activités chez Nissan et Mitsubishi. Le gouvernement a récemment indiqué que les entreprises ayant l’État dans leur capital devront avoir des dirigeants qui sont résidents fiscaux en France.



Tags : Carlos Ghosn

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook