Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Carrefour a licencié près de 1 300 employés de son réseau de proximité





Le 7 Septembre 2018, par

Carrefour a entamé sa restructuration de grande ampleur. L'enseigne a confirmé avoir notifié « un peu moins de 1 300 licenciements » concernant son réseau de magasins de proximité (ex-Dia).


Dans le détail, ce sont 1 274 licenciements qui ont été notifiés par Carrefour cette semaine. C'est la CGT qui, en référé, a obtenu ce chiffre de la part de la direction ; le syndicat tente de suspendre le plan de sauvegarde de l'emploi qui touche 243 magasins Dia sur un réseau qui en compte 276 (30 magasins ont trouvé des repreneurs). Sur ces quelque 1 300 licenciements économiques, une centaine ont trouvé un « reclassement externe anticipé », en majorité des formations selon la CGT.

La direction indique que les autres employés licenciés pourront bénéficier d'un congé de reclassement allant de 18 à 36 mois en fonction de leur situation. Ces personnes recevront 75% de leur rémunération pendant la période du congé, ainsi qu'un accompagnement personnalisé afin de retrouver un emploi. Alexandre Bompard, le PDG de l'enseigne, a promis le reclassement d'au moins la moitié des 2 100 salariés dont l'emploi est menacé par cette restructuration. Mais les propositions de reclassement faites à 1 756 de ces salariés ont été jugés insuffisantes par les syndicats.

Les licenciements qui ont déjà été notifiés ne vont pas permettre à Carrefour de plaider en référé devant le tribunal administratif de Caen. Cette audience sur le fond, qui se tiendra en octobre, a été demandée par la CGT. La CFDT craint de son côté un « vaste gâchis humain et économique », alors que les propositions de reclassement de la direction ne seraient pas au niveau des attentes.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : carrefour

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook