Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Carrefour acquiert la majorité de Dejbox, livreur de repas en entreprises





Le 6 Janvier 2020, par Olivier Sancerre

Carrefour s'intéresse de nouveau au secteur de la livraison de repas, en achetant la majorité du capital de la start-up Dejbox dont la spécialité est de livrer les salariés des zones périurbaines.


Livrer les salariés des zones périurbaines

L'enseigne de grande distribution a confirmé l'acquisition de 60% de la société Dejbox créée en 2015. Le montant de la transaction n'a pas été annoncé, en revanche les deux cofondateurs restent au capital. L'entreprise a engrangé un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros en 2018, et quasiment le double l'an dernier. Dejbox livre chaque mois 400 000 repas préparés par des restaurants et des traiteurs partenaires de la société. La première particularité qui distingue Dejbox de la concurrence, c'est le statut des livreurs : l'entreprise emploie en effet 140 « préparateurs livreurs salariés ». Il ne s'agit pas d'auto-entrepreneurs comme c'est le cas chez Uber Eats, Deliveroo et d'autres.

Dejbox se distingue également par son modèle économique. L'entreprise dessert en effet les salariés des zones périurbaines. Ils sont 10 millions en France, et ils ne bénéficient que très rarement d'un système de restauration collective, explique le communiqué de Carrefour. La société est présente à Paris, Lyon, Lille, Bordeaux, Nantes et Grenoble ainsi que dans des centaines d'autres villes et communes environnantes.

Carrefour mise sur la livraison de repas

Il s'agit là d'un marché peu prisé des autres acteurs de la livraison de repas, et il y a sans aucun doute une place à s'y faire. L'acquisition par Carrefour va renforcer la stratégie initiée par Alexandre Bompard, qui veut faire passer le chiffre d'affaires de l'activité du commerce en ligne de produits alimentaires de 850 millions d'euros en 2017 à 5 milliards d'ici la fin 2022.

Ce n'est pas la première fois que l'enseigne s'intéresse au secteur de la livraison de repas. En mars de l'année dernière, Carrefour avait là aussi pris une participation majoritaire dans la start-up Quitoque qui, depuis 2014, livre des paniers repas à cuisiner chez soi. Une autre facette d'un marché bouillonnant en phase de consolidation.



Tags : carrefour

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook