Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Carrefour tente la rupture conventionnelle collective





Le 27 Mars 2019, par Paul Malo

Le géant de la grande distribution veut supprimer 1500 postes dans ses grandes surfaces.


Une réinvention de l'enseigne de grande distribution

Nouvelle offre, surfaces plus réduites… Carrefour poursuit sa mue. Une mue qui passe aussi par une baisse drastique des effectifs. Ainsi, depuis l’arrivée du PDG Alexandre Bompard en janvier 2018. Carrefour a déjà réduit ses effectifs de 4400 postes, entre incitations au départs volontaires et fermeture des magasins.

Cette fois, l’objectif annoncé est de supprimer jusqu'à 1500 des 60.000 postes au sein des hypermarchés, via une procédure de rupture conventionnelle collective. Les négociations avec les syndicats vont donc débuter pour y parvenir. Avant de lancer cette rupture conventionnelle collective, la direction de Carrefour devra parvenir un signer un accord majoritaire avec les représentants du personnels, à commencer par le syndicat FO, qui a recueilli 47% des voix lors des dernières élections professionnelles.

 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook