Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Certaines banques n'ont pas d'avenir, prévient le Mécanisme de supervision unique européen





Le 10 Février 2014, par Olivier Sancerre

Les banques européennes les plus fragiles peuvent trembler. La prochaine session de stress tests pourraient bien pousser les autorités à organiser des faillites ordonnées.


Le Mécanisme de supervision unique européen a été créé dans la foulée de la crise financière et de l'euro, qui a secoué les marchés et les États membres de l'Eurozone. Cette structure est un des bras armés de l'Union bancaire, qui à partir de novembre 2014, surveillera les 128 banques les plus importantes que compte le continent pour le compte de la BCE.
 
Danièle Nouy, présidente du Mécanisme, agite les sanctions contre les établissements bancaires aux pieds d'argile. L'organisme sera « sans pitié » : au Financial Times, elle assure que « certaines banques n'ont pas d'avenir ». Les tests de résistante, aussi connus sous le nom de stress tests, pourraient dévoiler les difficultés de certaines banques du vieux continent - et si celles-ci sont trop profondes, alors il ne faudra pas hésiter à agir et à enclencher les processus de faillites. Il en va de la crédibilité de ces tests, énonce cette ancienne haut-fonctionnaire auprès de la Banque de la France.
 
Une perspective qui fait frémir dans les établissements qui n'ont pas su prendre les dispositions qui s'imposaient suite à la crise financière. La plupart des banques ont néanmoins consolidé leur bilan et devraient passer sans encombres sous les fourches caudines des tests. D'ailleurs, Danièle Nouy reconnait les efforts du secteur bancaire pour se prémunir des effets d'une crise. Et elle préconise donc une faillite ordonnée : pour la présidente du Mécanisme, il ne faudra pas compter sur d'éventuelles fusions-acquisitions des banques les plus fragiles par les plus solides. 
 
Les tests de résistance débuteront à l'automne; les résultats seront disponibles en novembre.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"




Les entretiens du JDE

Madelin ou domino ?

L’esprit guerrier des soignants nous sauvera,

Pourrons-nous compter sur les banques ?

#Polanski : l’humiliation de Polanski dessert les femmes !

L’immédiateté et la viralité de l’information ont provoqué des changements radicaux dans nos comportements

Pourquoi l’éco sera pire que le franc CFA.

Alexis Duval, Tereos : « l’avenir de l’industrie sucrière européenne passe par une stratégie internationale »

Nous avons souhaité créer un magazine africain réellement indépendant












Rss
Twitter
Facebook