Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Chantiers navals de Saint-Nazaire : cinq commandes pour quatre milliards d’euros





Le 21 Décembre 2016, par

Même si STX, la maison-mère des chantiers navals de Saint-Nazaire, est en difficulté, cela n’empêche pas l’entreprise de multiplier les commandes. C’est une fois encore le cas aujourd’hui.


STX France a annoncé la signature de deux contrats portant sur un total de cinq paquebots de croisière. Royal Caribbean Cruises Limited a passé commande de trois navires, dont deux de 300 mètres de long (classe Edge) et un de 362 mètres de long (classe Oasis). Ce dernier est de la même taille que l’Harmony of the Seas, le plus grand paquebot du monde, construit à Saint-Nazaire et livré en mai.

Ces trois bâtiments devront être livrés en 2021 et 2022. L’autre client est MSC Croisières, qui a déjà commandé deux autres navires (classe Meraviglia). Ces commandes représentent quatre milliards d’euros, ou encore 35 millions d’heures de travail — du labeur jusqu’en 2022. Si STX France s’est réjoui de ces commandes, c’est aussi le cas du ministère de l’Économie et des Finances.

Le gouvernement explique suivre de très près l’évolution du dossier STX, qui doit céder sa participation majoritaire dans les Chantiers de Saint-Nazaire. Le groupe coréen, en pleine restructuration, attend les offres des repreneurs. La date limite est fixée au 26 décembre.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : croisière

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris



Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

















Rss
Twitter
Facebook