Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Chômage partiel : les conditions actuelles prolongées jusqu'à fin avril





Le 11 Mars 2021, par Olivier Sancerre

Pour les secteurs d'activité les plus touchés par la crise sanitaire, le gouvernement va maintenir les conditions actuelles du dispositif de chômage partiel jusqu'à la fin du mois d'avril.


Maintien du dispositif actuel

Les changements des règles actuelles de l'activité partielle attendront la fin de la crise sanitaire. Elisabeth Borne, la ministre du Travail, a confirmé la poursuite de la prise à charge de ce dispositif pour les secteurs de l'hôtellerie-restauration, du sport, de la culture, des loisirs ou encore des transports jusqu'à la fin du mois d'avril. Les entreprises n'auront pas à verser de reste à charge tandis que les salariés recevront de l'État l'équivalent de 84% de leur salaire net (70% du brut). Dans les autres secteurs d'activité, le reste à charge reste à 15%.

Le gouvernement avait l'intention de rehausser le reste à charge qui passerait à 40%, tandis que l'indemnisation versée par les pouvoirs publics aux salariés reviendrait à 60% du brut (ou 72% du net). Mais l'épidémie et ses conséquences en ont décidé autrement. Elisabeth Borne a expliqué en début d'année que « tant que la crise le rendra nécessaire, on protégera les emplois avec l'activité partielle ». Ce nouveau report confirme donc l'engagement de l'État aux côtés des entreprises qui souffrent le plus.

Préparer la fin de la crise sanitaire

En réunion avec des organisations syndicales et patronales, la ministre du Travail a également mis sur la table « différents scénarios d'évolution » pour le dispositif « un jeune, une solution ». Les partenaires sociaux devront décider d'un arrêt du programme, d'une dégressivité ou encore d'une prolongation tel quel. Ce dispositif a permis l'embauche en CDD ou CDI de 1,3 millions de jeunes de moins de 25 ans entre les mois d'août 2020 et janvier 2021.

Enfin, Elisabeth Borne a voulu préparer l'avenir, c'est à dire la levée progressive des restrictions sanitaires. Des concertations sectorielles débuteront la semaine prochaine pour « adapter de manière pertinente le niveau de soutien aux entreprises dans la perspective de ces allègements ». 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook