Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Christophe de Margerie : Total rêve de payer plus d'impôts en France





Le 15 Janvier 2014, par

À l'heure où les multinationales s'adonnent à l'optimisation fiscale afin de payer toujours moins d'impôts, Total joue volontiers la carte de la provocation : son PDG Christophe de Margerie a ainsi déclaré que son entreprise rêvait « de payer plus d'impôts ».


Le PDG du géant pétrolier était auditionné par la Commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale. Devant les accusations répétées selon lesquelles Total ne payait pas ou peu d'impôts, il a martelé le contraire : « Total est une société qui paie énormément d'impôts ». 14 milliards, soit 56% des résultats de l'entreprise avant impôts. « On est bien au-dessus de l'impôt de droit commun français », décoche t-il.  

Hélas, ces 14 milliards ne sont pas reversés en France, mais « là où on fait des bénéfices », à l'étranger donc. Ce qui n'est pas le cas au pays, où l'activité de raffinage-pétrochimie a perdu 500 millions d'euros l'an dernier. Dans ces conditions, difficile de taxer une activité déficitaire… même si le groupe dans son ensemble réalise des profits conséquents. Mais « nous ne pouvons pas payer d'impôts sur des pertes », comme l'a répété de Margerie, qui estime que l'optimisation fiscale opérée par la société n'a rien d'illégal ni d'amoral : « Nous ne cherchons pas à optimiser dans un sens négatif ». 

Il a rappelé qu'en 2012, Total avait versé 1,2 milliard en taxes en France. Et que « mon rêve, ce serait de payer plus d'impôts en France »… mais l'activité devra s'améliorer, ce qui ne devrait pas être encore le cas pour 2013, durant lequel les résultats du pétrolier ne seront « pas forcément en hausse ».  

Par ailleurs, le PDG de Total a donné son opinion sur plusieurs décrets parus le 31 décembre dernier et concernant les DOM-TOM; les entreprises pétrolières sont désormais tenues de faire la transparence sur leurs coûts et leurs marges. Christophe de Margerie s'est dit ouvert à l'idée de gagner un peu moins outre-mer, mais pas n'importe comment.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook