Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Chute vertigineuse à la Bourse de Paris





Le 12 Mars 2020, par François Lapierre

La Bourse de Paris a fini la journée de jeudi sur la plus forte baisse de l'histoire de la place financière. Les mesures annoncées par Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne, n'y ont rien changé.


L'inquiétude du coronavirus

Avec un plongeon vertigineux de 12,28%, la Bourse de Paris a connu une déroute historique ce jeudi 12 mars, au lendemain de l'annonce par Donald Trump de la suspension pendant 30 jours des vols depuis l'Europe vers les États-Unis. Cette séance catastrophique est pire encore que celle enregistrée lundi 9 mars, où la place avait perdu 8,38%, sa deuxième plus forte baisse. Le CAC40 a fini ce jeudi noir à 4 404,26 points dans un volume d'échanges de 10,3 milliards d'euros. Les mesures de soutien de la Banque centrale européenne ont déçu les investisseurs, notamment l'absence de baisse du taux directeur. À la place, Christine Lagarde la présidente de la BCE a annoncé l'injection de 120 milliards d'euros pour soulager les banques.

La Bourse de Paris a effacé en 16 séances quatre années de hausse, comme le relève BFM. Mais ce sont toutes les places financières qui ont plongé ce jeudi : le Dax allemand de 12,2%, le Footsie britannique de 10,9%, Madrid abandonne 14,1%, le MIB de Milan 16,9% alors que l'Italie a fermé ses frontières et où l'activité économique est réduite au minimum. Aux États-Unis, la situation n'est guère plus favorable : le Dow Jones, indice phare de Wall Street, affiche un recul de 6%, le Nasdaq 7,4%.

Donald Trump met de l'huile sur le feu

Les cotations sur la place américaine ont été interrompues pendant 15 minutes en vertu d'un coupe-circuit, qui s'active lorsque la baisse est trop rapide. Cela a permis à tout le monde de reprendre ses esprits. Mais la panique autour de la pandémie de coronavirus est toujours présente et elle ne devrait pas s'améliorer à court terme.

La suspension des vols annoncée par Donald Trump n'a rien fait pour arranger les choses, alors que les professionnels de la santé redoutent une explosion des cas de contamination aux États-Unis. Pour en revenir à la France, Emmanuel Macron va annoncer ce jeudi de nouvelles mesures pour enrayer l'épidémie. La fermeture des frontières du pays seront-elles décidées comme en Italie ?



Tags : coronavirus

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook