Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Collecte nulle pour le Livret A en juin 2021





Le 23 Juillet 2021, par Olivier Sancerre

Le temps des collectes record est-il terminé pour le Livret A ? En juin, les Français ont puisé dans leur bas de laine autant qu'ils en ont déposé : un résultat nul au final, contrastant avec les mois précédents.


Collecte record depuis le début de la crise sanitaire

Depuis le début de la crise sanitaire, les Français ont amassé une épargne très importante : selon la Banque de France, le montant total qui dort dans les placements entre 2020 et 2021 se monte à 165 milliards d'euros. Mais la situation a commencé à évoluer avec la levée progressive des restrictions sanitaires. Les Français ont réduit leur niveau d'épargne pour investir davantage dans la consommation.

Selon les chiffres de la Caisse des dépôts, la collecte a été nulle en juin pour le Livret A. En 2020, durant le même mois, la collecte s'établissait à près de 3 milliards d'euros : non seulement la France était entrée de plain pied dans la crise sanitaire, mais juin est traditionnellement un mois faste pour les placements (en 2019, la collecte avait atteint 510 millions d'euros). Le mois dernier, rien de tout cela : les Français ont autant puisé dans leur Livret A qu'ils y ont déposé de l'argent.

La consommation plutôt que l'épargne

Le Livret de développement solidaire et durable (LDDS), cousin du Livret A, a enregistré une collecte légèrement positive de 40 millions d'euros, alors que le niveau avait été de 730 millions en juin 2020, et de 120 millions en juin 2019. En tout, les deux livrets affichent une collecte excédentaire de 40 millions seulement, soit le seuil le plus faible depuis un an et demi. Et il faut remonter à 2010 pour retrouver des niveaux de collecte aussi modestes.

C'est une bonne nouvelle pour le gouvernement, qui exhorte les Français à consommer pour relancer l'activité. Tout laisse penser que c'est d'ailleurs le cas, l'exécutif ayant rehaussé sa prévision de croissance à 6%, au lieu de 5%. Quant aux épargnants, ils devront faire une croix sur un taux de rémunération plus généreux : Bercy devrait conserver le 1er août le taux de 0,5% malgré une inflation prévue à 1,5% cette année.



Tags : épargne

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook