Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Combien coûterait un aller/retour vers Mars ?





Le 13 Février 2019, par

Aller sur Mars ne coûtera peut-être pas si cher. C’est du moins ce qu’Elon Musk, le patron de SpaceX, laisse entendre. Celui qui est aussi le patron de Tesla estime qu’il suffira de vendre sa maison sur Terre pour rejoindre la planète rouge.


Elon Musk, le fondateur du lanceur spatial SpaceX, a de la suite dans les idées. Passionné d’espace, celui qui a lancé une voiture Tesla explorer la galaxie l’an dernier a répondu à un tweet l’interrogeant sur le coût d’un ticket pour Mars. Tout dépend du volume de la demande, explique-t-il, mais il estime qu’un jour, il en coûtera 500 000 dollars (440 000 euros environ) pour s’envoler vers la planète rouge. Il pense même qu’on arrivera à un prix sous les 100 000 dollars un jour… En fait, le voyage vers Mars pourra même être financé par la vente d’une maison sur Terre, assure-t-il !

Vendre son logement pour partir respirer le bon air de Mars, c’est une proposition osée. Elon Musk ajoute que ceux qui ont le mal du pays pourront retourner sur Terre sans rien débourser : « le billet retour est gratuit », écrit-il encore. Voilà pour rassurer ceux qui auraient peur de ne pas pouvoir s’offrir le retour sur le plancher des vaches… Pour parvenir à ces prix aussi bon marché, il importe évidemment que le nombre de candidats au déménagement martien soit le plus important possible, ce qui fera mécaniquement baisser le prix du billet.

À l’heure actuelle, Elon Musk ne fait que rêver de Mars. Néanmoins, le directeur de SpaceX prépare les premiers pas de l’Homme sur la lointaine planète. Une première équipe pourrait ainsi y débarquer à l’horizon 2022-2023. L’entrepreneur a l’intention d’y établir à terme une colonie humaine. De quoi accueillir davantage d’hommes et de femmes prêts au grand saut.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : spacex

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook