Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Combien gagne vraiment un créateur de start-up en France ?





Le 12 Septembre 2019, par Paul Malo

Au gré des levées de fonds, les fantasmes sont légion. Une étude du Think tank The Galion Project lève le voile sur les vrais revenus des créateurs de start-up.


La parité n'est pas au rendez-vous

The Galion project dissipe quelques idées préconçues sur les revenus rêvés des créateurs de Start-up. Non, tout le monde ne fait pas fortune, et oui les disparités sont très importantes, au gré des levées de fonds. Selon l’étude qui vient d’être publiée, le salaire annuel médian, un salaire fixe brut, d’un créateur français est de 92.000 euros. À cela s’ajoute une part variable de 8.000 euros en moyenne pour 40% des sondés. Hélas, la parité n’est pas au rendez-vous en matière de revenus : pour la moitié des femmes, le salaire annuel médian se situe en fait à 75.000 euros annuels. Un écart qui va crescendo avec la hausse de la rémunération.

Au total, 147 porteurs de projet ont joué le jeu et répondu aux questions du Think tank. Les revenus se calquent en toute logique sur le montant des levées de fonds : quand ils s’élèvent à 75.000 euros pour ceux ayant levé moins de 5 millions d'euros, ils passent à 130.000 euros pour 20 millions, et jusqu'à  240.000 euros par an pour le quart des créateurs de start-up les mieux rémunérés de France.


 

Une rémunération en fonction de l'âge et de la famille

Parmi les résultats étonnants de cette étude, on peut remarquer le lien qui peut être fait entre le montant de la rémunération, l'âge du « capitaine » et même le nombre d’enfants du fondateur. En effet, les créateurs de start-up ont en majorité une famille à charge. 37% d'entre eux ont trois enfants et plus, un chiffre largement supérieur à la moyenne nationale.

Quant à l’âge, le constat est clair : plus on est jeune, moins on est payé. Que ce soit une question d’image ou d’expérience, un créateur d’entreprise de croissance de plus de 35 ans verra sa rémunération fixe brute annuelle augmenter de 30% minimum.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook