Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Combien vont coûter les mesures sociales annoncées par Emmanuel Macron ?





Le 29 Avril 2019, par François Lapierre

Emmanuel Macron a lancé une batterie de mesures en décembre dernier, puis la semaine dernière, afin de répondre aux revendications des « gilets jaunes » et plus largement, de la crise sociale qui secoue la France depuis plusieurs mois.


Ces nouvelles mesures vont coûter cher aux finances publiques, mais il restait à savoir combien précisément. C’est Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, qui s’est chargé de l’addition ce lundi au micro d’Europe 1. Les dispositifs annoncées en décembre dernier, au plus fort du mouvement des « gilets jaunes », représentent « 7 milliards d’euros d’impôts et 3 milliards d’euros de prime d’activité ». Il faut maintenant y ajouter les mesures de jeudi dernier : « Il va y avoir 5 milliards d’euros de baisse d’impôt sur le revenu et environ 1,4 ou 1,5 milliard d’euros de réindexation des retraites en dessous de 2000 euros par mois. Ce qui fait environ 6,5 milliards d’euros ».

Gérald Darmanin donne l’addition finale : « on est presque à 17 milliards d’euros en tout ». Une note qu’il faudra bien financer d’une manière ou d’une autre. Le ministre plaide pour une réduction des niches fiscales sur les entreprises, ce qui va « dans le sens de l’intérêt général ». Le patronat doit « aujourd’hui comprendre qu’après avoir beaucoup aidé les entreprises de France, on a aussi besoin qu’elles puissent nous accompagner dans la baisse d’impôt ». Parmi les baisses de taxes à destination des entreprises, il relève notamment la baisse de l’impôt sur les sociétés ainsi que la « flat tax » sur les revenus du capital.

Le gouvernement a un travail de fond à mener pour faire comprendre son point de vue aux entreprises. Le patronat n’a guère apprécié la suppression de plusieurs niches fiscales pour les entreprises annoncée par le chef de l’État la semaine dernière. Le Medef a ainsi rappelé que le taux de prélèvements obligatoires sur les entreprises en France était le plus élevé des pays de l’OCDE.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?










Rss
Twitter
Facebook