Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Comme en avion, la SNCF limite le nombre et la taille des bagages





Le 23 Février 2024, par François Lapierre

La SNCF a mis à jour sa politique concernant les bagages à bord des TGV inOui et Intercités, introduisant des restrictions sur la taille et le nombre de bagages autorisés par passager. Après une période de tolérance, voici un aperçu des changements et des implications pour les voyageurs.


Une nouvelle politique pour les bagages dans le réseau TGV

Depuis le 15 février 2024, les voyageurs empruntant les TGV inOui et les Intercités de la SNCF doivent respecter un ensemble de nouvelles règles concernant les bagages. La modification, qui s'inscrit dans une démarche de clarification et de prévention des abus, définit désormais précisément le nombre et les dimensions des bagages autorisés. 

Selon SNCF Voyageurs, chaque passager peut emporter « deux bagages aux dimensions maximales de 70 x 90 x 50 cm » ainsi qu'« un bagage à main étiqueté aux dimensions maximales de 40 x 30 x 15 cm ». Les articles spéciaux, tels que les instruments de musique ou les équipements sportifs, doivent également respecter des dimensions spécifiques et sont limités à un grand bagage et un bagage à main par voyageur.

La période de transition va s'achever à la SNCF

Cette mise à jour vise à résoudre les ambiguïtés de l'ancienne politique, souvent mal interprétée par les voyageurs, entraînant parfois des situations d'encombrement excessif et d'inconfort à bord des trains. En précisant les dimensions et en exigeant l'étiquetage de chaque bagage, la SNCF espère simplifier la gestion des bagages tant pour les passagers que pour le personnel.

Une période de transition est en place jusqu'au 15 septembre 2024, durant laquelle les voyageurs ne seront pas pénalisés pour non-respect des nouvelles règles. Cette phase d'adaptation permet aux usagers de se familiariser avec les exigences sans risquer d'amende. Cependant, au-delà de cette date, les contrevenants s'exposeront à une amende de 50 euros. SNCF Voyageurs souligne l'importance de cette politique pour maintenir l'ordre et la sécurité à bord, en rappelant que « le non-respect de la politique bagages entraîne toujours une amende de 50 € ».

Des restrictions similaires étaient jusqu'à présent uniquement appliquées aux trains Ouigo, la filiale à bas coûts de la SNCF, où le billet de base inclut un bagage à main et un bagage cabine, avec la possibilité d'ajouter des bagages supplémentaires moyennant des frais. Cette extension de la politique de bagages à l'ensemble du réseau TGV et Intercités marque un tournant dans la manière dont la SNCF gère l'espace à bord de ses trains.



Tags : SNCF, TGV

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook