Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Comment obtenir les 100 euros de l'indemnité carburant travailleurs ?





Le 16 Janvier 2023, par François Lapierre

La fin de la remise à la pompe ne signifie pas pour autant la fin des aides pour les automobilistes qui subissent la flambée des prix dans les stations-services. Un nouveau dispositif d'indemnité carburant travailleurs est mis en place depuis ce lundi 16 janvier, il permet d'obtenir 100 euros.


Une nouvelle aide disponible depuis ce lundi 16 janvier

Les automobilistes ont vécu l'année dernière au rythme des hausses et des baisses des remises à la pompe pour leur carburant. Mais depuis le début de l'année, ces remises sont terminées et il faut acheter l'essence plein pot ! Néanmoins, un nouveau dispositif a été mis en place par le gouvernement pour soutenir les ménages les plus modestes qui n'ont pas d'autre choix que d'utiliser leur véhicule pour aller travailler. Il permet d'obtenir un versement de 100 euros.

Cette somme « équivaut à une ristourne de 10 centimes par litre de carburant sur la base de 12.000 kilomètres par an effectués en moyenne pour ses déplacements professionnels », a expliqué Gabriel Attal. Le ministre délégué des Comptes publics a présenté la mesure lors d'un déplacement à Nice. Cette « indemnité carburant travailleurs » peut être obtenue en fonction d'un critère : ne pas dépasser les 14.700 euros de revenu fiscal de référence par part fiscale. 

10 millions de foyers peuvent toucher l'indemnité carburant travailleurs

Cela concerne 10 millions de foyers en France. Pour en bénéficier, il faut remplir un formulaire directement depuis le site des impôts (impots.gouv.fr), en indiquant l'état civil, l'immatriculation du véhicule et le numéro fiscal. Ensuite, les 100 euros sont versés directement sur le compte à partir du 27 janvier. L'indemnité peut être touchée pour une voiture (y compris électrique), mais aussi pour un deux-roues.

Cette mesure, qui court jusqu'au 28 février, va représenter un milliard d'euros d'argent public. Beaucoup moins que les 8 milliards de la ristourne de l'an dernier qui « aidait y compris des Français qui n’ont pas besoin de leur voiture pour aller travailler », a rappelé Gabriel Attal. Il a ajouté : « Je préfère aider l’infirmière libérale qui a besoin de sa Twingo pour faire sa tournée plutôt que la famille très aisée qui prend son SUV pour autre chose ».




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook