Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Commerce en ligne : bilan contrasté durant le confinement





Le 15 Septembre 2020, par François Lapierre

Bilan contrasté pour le secteur du commerce en ligne au second trimestre 2020, alors que tout laissait penser à une véritable explosion de l'activité durant le confinement.


Une croissance pas aussi forte qu'attendu

Les résultats du deuxième trimestre sont une semi-déception pour le secteur du commerce en ligne. Le bilan trimestriel de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) est en demi-teinte pour la période allant d'avril à fin juin, alors que le confinement battait son plein. Le marché global du e-commerce a en effet progressé de 5,3% par rapport à l'an dernier, alors que la croissance s'était établie à 12,1% au deuxième trimestre 2019. Globalement, le chiffre d'affaires du secteur du commerce en ligne a atteint 25,9 milliards d'euros, avec des achats de biens physiques qui ont représenté 57% des achats. Ils ne pesaient « que » 44% de l'ensemble des achats en 2019.

Signe de la déception des professionnels : en avril, synonyme de mois du confinement, le marché du commerce en ligne a enregistré une progression très timide de 0,8%. Au premier trimestre, la croissance avait été de 1,8%. La Fevad a pris en compte non seulement les ventes de biens et de produits physiques, mais aussi de services. Or, les ventes de voyages en ligne en particulier ont littéralement fondu durant le printemps : -75% par rapport à l'an dernier ! 

Les ventes de voyages ont plongé

Les ventes de biens physiques se sont reprises dès la mi-avril et sont restées à un niveau élevé durant les mois de mai et de juin, compensant ainsi les pertes des services : la croissance globale a été de 7,4% pendant les deux derniers mois du trimestre. Par ailleurs, les ventes de produits grand public auprès des cent plus importantes plateformes d'e-commerce ont enregistré une progression significative de 45,7%. Les achats en ligne auprès des points de vente en ligne des grandes enseignes ont vu une croissance spectaculaire de leurs ventes de 83%.

Des secteurs en grande difficulté comme celui de l'habillement ont profité de l'attrait des Français pour le commerce en ligne avec des ventes en hausse de 11% depuis internet, contre un recul de 20% au global pour le marché du textile. Tout n'est donc pas complètement décevant pour les professionnels. Selon la Fevad, « cet accroissement s’inscrit dans le contexte de la crise sanitaire, avec la fermeture des magasins hors alimentaire pendant le confinement et le maintien des ventes à un niveau élevé depuis le déconfinement ». 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook