Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Comparateurs de prix en Europe : Google aurait triché





Le 21 Novembre 2018, par François Lapierre

Google est loin d’en avoir terminé avec la Commission européenne. Bruxelles enquête sur la sincérité des solutions mises en place par le moteur de recherche américain pour cesser ses pratiques anti-concurrentielles dans le secteur des comparateurs de prix.


En plus d’une sanction record de 2,4 milliards d’euros, Google a dû mettre en place des solutions afin de remédier à son abus de position dominante dans le domaine des comparateurs de prix. Mais d’après la chaîne britannique Sky News, ces remèdes n’en sont pas : l’enquête a expliqué que Google aurait poussé des agences de publicité à créer de toutes pièces de faux sites de comparaison de prix, dans l’objectif de les afficher dans les résultats du moteur de recherche. Les services de Margrethe Vestager, la Commissaire à la concurrence, ont lancé une enquête sur ces « pratiques suspectes ».

« Nous avons signifié à Google que la comparaison d'achats, ce n'est pas de la publicité en tant que telle », a-t-elle expliqué. Fin juin, Google lançait un programme de services de comparaison basé sur un système d’attribution par enchères des premiers résultats payants dans ses résultats. Pour montrer que le secteur des comparateurs de prix était florissant, l’entreprise aurait demandé à des agences de « maquiller » des sites publicitaires en comparateurs de prix. L’idée est de multiplier indûment les services apparaissant dans l’encart Google Shopping…

Mais ces sites ne font que la promotion des annonceurs, ils n’ont rien de comparateurs de prix. « Bien sûr, nous l'avons constaté parce que nous faisons le suivi, mais aussi parce que des gens viennent nous voir », a indiqué Margrethe Vestager. La mise en conformité de Google doit être décidée prochainement par la Commission européenne.



Tags : google

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook