Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Complémentaires santé : forte hausse des prix pour les séniors





Le 6 Octobre 2020, par Olivier Sancerre

Les prix des complémentaires santé ont fortement progressé entre 2019 et 2020. Les séniors en particulier paient leurs garanties bien plus cher que l'an dernier.


Les séniors passent à la caisse

Les principaux perdants de l'étude annuelle du site Meilleurassurance.com, relayée par Le Parisien, ne font guère de doute : les séniors âgés de 60 ans et plus qui souscrivent à des garanties renforcées paient bien plus cher leurs complémentaires santé en 2020. Jamais les tarifs n'ont été aussi élevés en France. « En 2020, quinze départements ont franchi le cap des 3.000 euros de cotisation annuelle pour un couple seniors en garanties renforcées », analyse Fabien Soccio, porte-parole de Meilleureassurance, qui compare les prix de 55 organismes de complémentaires santé. La hausse moyenne nationale est de 176 euros d'une année sur l'autre.

Et c'est sans compter les fortes disparités entre les régions. À Paris, dans les Hauts-de-Seine et dans les Alpes-Maritimes, les prix moyens d'une complémentaire renforcée reviennent à respectivement 3.247 € (+376 € par rapport à la moyenne nationale), 3.195 € (+324 €) et 3.181 € (+311 €). C'est en Mayenne (2.719 €, -152 €), dans le Bas-Rhin (2.198 €, -673 €) et dans le Haut-Rhin (2.175 €, -696 €) que les prix sont les moins élevés pour les séniors, sachant que la moyenne nationale relevée pour 2020 est de 2.871 €.

Complémentaire santé, bientôt un luxe ?

La différence est sensible à Paris par exemple : l'an dernier, ce couple de séniors avait payé sa complémentaire santé 2.834 €, soit 14,6% de moins qu'en 2020. Et le prix moyen national avait été de 2.560 € en 2019 : cette année, la moyenne est 12,1% plus élevée. L'explication à ces hausses vertigineuses est multiple, selon Fabien Soccio. Il y a la hausse naturelle des dépenses de 4%, la mise en œuvre du 100% santé, le maintien des droits dans un contexte où l'on s'attend à 800.000 chômeurs supplémentaires, et aussi la réforme qui mettra en place la résiliation des contrats à tout moment (en décembre).

Pour un couple avec enfant, la moyenne nationale s'établit à 1.094 €, soit une hausse modérée de 4%. Pour le troisième type de clientèle analysé par l'étude, c'est à dire le jeune salarié de 25 ans, les prix restent sensiblement les mêmes. Mieux vaut néanmoins habiter en Mayenne ou en Loire-Atlantique qu'à Paris, où les prix sont 30% plus élevés…



Tags : santé

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare













Rss
Twitter
Facebook