Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Conflit entre les chauffeurs VTC et Uber : un fonds de soutien





Le 20 Décembre 2016, par

Depuis la semaine dernière, les syndicats et les associations de chauffeurs VTC sont vent debout contre Uber. Des opérations escargots et même des violences ont émaillé le mouvement, qui s’est terminé au secrétariat d'État aux Transports.


Les deux parties tentent désormais de trouver une issue à ce conflit social qui porte notamment sur la rémunération des chauffeurs. La multinationale américaine, première entreprise d’un secteur qu’elle a contribué à créer, a fait un pas vers ses chauffeurs. Elle a ainsi accepté la mise en place d’un fonds de soutien de 2 millions d’euros pour les « partenaires chauffeurs en difficulté ».

En revanche, Uber n’a rien dit concernant une éventuelle augmentation des tarifs ou encore sur la diminution de sa commission fixée à 25%. Les chauffeurs grévistes voudraient que ce taux repasse à 20% comme c’était le cas auparavant. Uber n’a cependant pas fermé la porte à cette éventualité, mais le groupe ne rejette pas cette mesure — mais si elle ne devrait être que « temporaire », le temps des négociations avec le médiateur du gouvernement.

Alain Vidalies, le secrétaire d’État aux Transports, a mis entre les mains des deux parties une proposition, un cycle de discussions portant sur quatre thématiques : « la tarification, les conditions de déconnexion des plateformes pour les chauffeurs, la protection sociale, et les charges ». Les discussions doivent s’achever d’ici le 31 janvier prochain.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : uber

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook