Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Conjoncture incertaine pour l'emploi des cadres





Le 10 Novembre 2023, par Aurélien Delacroix

L’Association pour l’emploi des cadres (APEC) révèle une chute notable dans les offres d’emploi destinées aux cadres en France, ainsi qu'une prudence accrue des entreprises face aux embauches futures. Ce ralentissement intervient dans un contexte économique tendu, marqué par l'inflation et des conditions financières plus strictes.


Un ralentissement après des années d'embellie

Après avoir connu une période faste, le secteur de l'emploi des cadres en France connaît un fléchissement marqué en 2023. Selon l’APEC, l'année a été témoin d'un net ralentissement des offres d'emploi pour les cadres, bien que le marché reste au-dessus du niveau d'avant la crise sanitaire. L’APEC constate une diminution notable, avec une prévision de poursuite de cette tendance pour la fin de l'année.

Les causes de ce ralentissement sont multiples, notamment le coup de frein de l'économie française, un resserrement de la politique monétaire par la Banque centrale européenne (BCE), et une inflation persistante. Ces facteurs ont influencé les plans de recrutement des entreprises, qui sont souvent directement liés à leurs investissements. Dans un climat de durcissement des conditions financières et avec la fin de l'ère de l'argent « gratuit », les dirigeants sont devenus plus prudents en matière d'investissements, ce qui impacte inévitablement les embauches.

Les cadres préoccupés par le pouvoir d'achat

Sur le plan géographique, l'Ile-de-France est la région la plus impactée avec une réduction de 17% des offres d'emploi pour les cadres, une donnée d'autant plus significative que la région concentre 40% de ces emplois en France. D'autres régions, comme l'Occitanie et les Hauts-de-France, subissent également des réductions importantes, tandis que certaines, telles que le Centre-Val-de-Loire, le Grand Est et la Bourgogne-Franche-Comté, semblent moins affectées.

Cette situation n'a pas diminué les tensions sur le marché du travail des cadres, avec des délais de recrutement qui se sont allongés et des difficultés de recrutement anticipées par les entreprises. Ces tensions s'expliquent par le nombre insuffisant de candidatures, le décalage entre les profils recherchés et ceux proposés, et la concurrence entre entreprises pour attirer les meilleurs talents.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook