Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Conseil d'État : les théâtres et les salles de cinéma resteront fermés





Le 23 Décembre 2020, par François Lapierre

C'était le dernier espoir auquel s'accrochaient les exploitants de cinéma et les professionnels du spectacle vivant : contester auprès du Conseil d'État la prolongation de la fermeture des salles. Peine perdue.


La fermeture des théâtres et cinémas jusqu'au 7 janvier, au moins

Les salles de cinéma et les théâtres auraient pu rouvrir le 15 décembre suite à la levée du confinement. Malheureusement, le gouvernement en a décidé autrement : au vu des cas de contamination toujours très élevés, les pouvoirs publics ont en effet décidé de prolonger leur fermeture au moins jusqu'au 7 janvier. Elles pourraient cependant bénéficier d'une réouverture précoce si la situation sanitaire le permettait, ce qui a priori ne semble pas être le cas : mardi 22 décembre, ce sont 12.000 nouveaux cas qui ont été enregistrés…

Les professionnels de la culture ont saisi le Conseil d'État pour contester cette décision, mais en vain. La plus haute juridiction administrative du pays a rejeté leur demande de réouverture en raison du caractère « très évolutif » de la situation sanitaire. Le Conseil d'État pointe aussi le risque d'augmentation de l'épidémie à court terme. La décision du gouvernement ne porte donc pas d'atteinte « manifestement illégale » aux libertés fondamentales, notamment la liberté d'expression qui avait été soulevée par les plaignants.

Une lueur d'espoir

Malgré tout, le Conseil d'État laisse une porte entrouverte : la fermeture administrative des salles de cinémas et des théâtres ne pourra pas se justifier en invoquant « la seule persistance d'un risque de contamination de spectateurs par le virus ». Ainsi, si le contexte épidémique s'améliore, le gouvernement ne pourra pas continuer à imposer la fermeture des salles au seul prétexte du risque de contamination. La juridiction relève également que la transmission de la COVID-19 dans ces lieux clos est « plus faible » que pour d'autres événements en public en raison de « l'efficacité des protocoles sanitaires ».

C'est cependant une maigre consolation pour les professionnels du secteur de la culture. Certes, dès que la situation sanitaire s'améliorera, ils pourront rouvrir, mais en attendant, les salles doivent continuer à faire le dos rond, alors que la trésorerie s'épuise. Le gouvernement va continuer à soutenir les entreprises toujours fermées administrativement, mais celles-ci ne demandent qu'à reprendre une activité normale.



Tags : confinement

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook