Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Contrats aidés : 40 % de signatures en moins au second semestre 2017





Le 10 Août 2017, par Anton Kunin

Le nouveau gouvernement budgétera seulement 110 000 contrats aidés pour les six derniers mois de 2017, soit 40 % de moins qu’au premier semestre sous le gouvernement socialiste et 50 % de moins qu’au second semestre 2016.


Les contrats aidés sont coûteux et inefficaces

La baisse n’a pas encore été chiffrée officiellement, mais Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, a d’ores et déjà donné un ordre de grandeur : le nombre de contrats aidés devrait rester sous la barre des 110 000 pour les six derniers mois de 2017. La ministre a rappelé la position de l’OCDE, de la Cour des comptes et de la Dares, le service de statistique et d’analyses de son propre ministère : les contrats aidés sont extrêmement coûteux pour la nation et pas efficaces dans la lutte contre le chômage.

La baisse du nombre de contrats aidés (-40 %) est si brutale en raison de la surconsommation par le précédent gouvernement du budget contrats aidés alloué pour l’année. Par ailleurs, selon une information du journal Les Echos, aucun contrat aidé ne serait prévu dans le secteur marchand sur la seconde moitié de l’année.

​Un important effet d’aubaine

2 milliards d’euros ont été consacrés aux contrats aidés en 2015 et 2,5 milliards en 2016. Et pourtant, leur efficacité est douteuse : en octobre 2016, un rapport de la Cour des comptes révélait que seuls 23 % des anciens bénéficiaires de contrats aidés ont suivi une formation, pourtant obligatoire dans le cadre d’un contrat aidé. Et en mars 2017, une étude de la Dares prouvait la présence d’un effet d’aubaine, puisque 63 % employeurs ont affirmé qu’ils auraient embauché la même personne au même moment même en l’absence de l’aide. Par ailleurs, les chances de retrouver un emploi de droit commun après le passage pas un emploi aidé sont à peine plus élevés que si la personne ne passait pas par un emploi aidé : 1,31 fois plus de chances seulement pour un CDI et 1,23 fois plus de chances pour un CDD.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook