Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Cora va supprimer plus de mille emplois





Le 25 Janvier 2020, par La rédaction

L'enseigne Cora devrait présenter un nouveau plan social pour redresser la barre. Plus de mille salariés pourraient perdre leur emploi.


Trois plans sociaux en deux ans

C'est un nouveau plan social, le troisième en deux ans, que Cora s'apprête à annoncer. La CGT évoque 1 077 suppressions d'emplois suite au rejet d'un pacte social impliquant plus de flexibilité et la redéfinition de postes. La direction et les syndicats négociaient depuis longtemps ce pacte social, et plusieurs représentants l'ont signé comme la CFTC, qui est le premier syndicat au sein de l'enseigne de grande distribution, ainsi que la CFDT et FO. Mais la CGT et la CFE-CGC s'y sont refusés. L'avenant au contrat de travail a été rejeté par 1 077 salariés, qui seront donc au cœur du plan de sauvegarde de l'emploi.

Les organisations syndicales signataires de l'accord ont obtenu de la direction de Cora des aménagements et des primes. Le pacte social implique en échange une plus grande polyvalence, de la flexibilité en termes d'horaires, dans des postes qui peuvent être différents de ceux signés à l'origine par les salariés. Si le plan social n'a pas été annoncé formellement, un accord de méthode a d'ores et déjà été négocié, selon la CGT.

Des hypermarchés en difficulté

Comme l'ensemble du secteur de la distribution traditionnelle, Cora est toujours sous le coup de difficultés au niveau des ventes. Le groupe, dont le réseau est composé majoritairement d'hypermarchés (61 points de vente de ce type), est très touché par la désaffection de clients dont les habitudes ont changé avec l'avènement du commerce en ligne et des nouveaux moyens de consommer. Les effectifs de Cora sont de 16 500 salariés.

L'enseigne, qui lancera son troisième plan social en deux ans, a supprimé 8 000 postes depuis 2009. Pour expliquer son refus de signer la pacte social, la CGT pointe les exonérations de charges sociales et le CICE qui ont représenté 20 millions d'euros par an durant ces cinq dernières années. Le syndicat estime que Cora ne souffre pas de difficultés financières : le groupe reste bénéficiaire, mais il « préfère servir ses actionnaires », selon Julien Aquilina, délégué central CGT.



Tags : cora

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »













Rss
Twitter
Facebook