Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Coronavirus : poursuite de plusieurs aides en 2021





Le 14 Décembre 2020, par françois Lapierre

Le gouvernement a décidé de maintenir plusieurs aides envers les entreprises l'année prochaine. La crise sanitaire est loin d'être terminée et ses conséquences vont se faire ressentir encore longtemps.


Un soutien plus ciblé l'année prochaine

Le confinement du mois de novembre, puis le déconfinement moins rapide qu'espéré a brisé net le rebond de l'économie entamé durant l'été. Par conséquent, le gouvernement va prolonger en 2021 certaines aides à l'économie, à commencer par le fonds de solidarité qui va bénéficier de 7 milliards d'euros supplémentaires. Ce dispositif permet aux entreprises de toucher 20% du chiffre d'affaires perdu, jusqu'à 200.000 euros. Leurs fournisseurs peuvent prétendre à une prise en charge pouvant aller jusqu'à 70% du chiffre d'affaires.

Le chômage partiel va lui aussi se poursuivre, l'État rallongeant le dispositif de 11 milliards d'euros. Le gouvernement va aussi prévoir des exonérations de charges à hauteur d'un milliard pour les entreprises et des aides spécifiques pour les aéroports et les stations de ski. Les jeunes vont eux aussi bénéficier d'aides et des moyens supplémentaires seront alloués pour l'aide alimentaire. En tout, les pouvoirs publics ont donc prévu environ 20 milliards d'euros de soutien qui vont être intégrés au projet de budget 2021.

Des prévisions pessimistes

« On est dans le moment le plus délicat, le moment de la transition d’une crise globale, qui touche tous les secteurs, à une crise différenciée, qui touche très brutalement certains secteurs alors que d’autres ont redémarré » a observé Bruno Le Maire. Le ministre de l'Économie a expliqué que le pilotage des dépenses allait être « très fin » pour « les secteurs qui sont les plus impactés par la crise sanitaire » : hôtellerie, restauration, événementiel, culture, sport…

L'hôte de Bercy en a profité pour faire le point sur les prévisions pour 2020 et pour 2021. La contraction du produit intérieur brut est toujours prévue à -11% cette année, et la croissance à 6 % l'an prochain. En 2021, le déficit atteindra 8,5% (en hausse de 1,8 point par rapport aux précédentes prévisions), contre 11,3% en 2020. Quant à la dette, elle s'élèvera à 119,8% et devrait encore augmenter à 122,4% en 2021.



Tags : coronavirus


1.Posté par robert maisonhaute le 22/04/2021 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour,
au chomage partiel depuis le 1er novembre 2020, je suis salarie et perd 600 euros de salaire par mois.....
quelles mesures pour nous aider ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook