Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Coupures d'électricité : « pas de panique » pour Emmanuel Macron





Le 5 Décembre 2022, par Olivier Sancerre

Emmanuel Macron est monté au créneau pour rassurer les Français, alors que des coupures d'électricité pourraient intervenir en début d'année prochaine. « Pas de panique », assure le chef de l'État.


Des coupures d'électricité pas certaines

Au terme de sa visite d'État aux États-Unis, Emmanuel Macron a participé à une interview avec TF1, dans laquelle il est revenu sur les principaux sujets du moment. Et parmi eux, l'inquiétude de nombreux Français face aux risques de coupures d'électricité qui pourraient intervenir au mois de janvier, selon RTE, le gestionnaire du réseau électrique français. « Pas de panique, ça ne sert à rien et ce n’est pas vrai », a-t-il assuré. Le gouvernement a pourtant diffusé auprès des préfets une circulaire afin de préparer les départements en cas de coupures.

Le chef de l'État rétorque : « C’est normal que le gouvernement prépare un cas extrême ». Il faut « préparer » le terrain pour tous les « scénarios fictifs », a-t-il ajouté. Il se dit certain que la France pourra surmonter l'hiver même en cas de mois de décembre et de janvier froids. « Responsabilité, mais pas de panique », a-t-il ajouté en référence au plan de sobriété préparé par le gouvernement. Si celui-ci est respecté, alors les choses devraient bien se passer, indique-t-il.

La réforme des retraites en ligne de mire

« Si, tous ensemble, nous tenons le plan de sobriété qui a été présenté par le gouvernement et qu'EDF continue le travail, nous pourrons passer cette période. Ça dépend de nous », selon le président de la République. L'interview a été l'occasion d'aborder d'autres sujets d'actualité, à l'instar de la réforme des retraites : la négociation a lieu actuellement et elle va s'achever dans les prochaines semaines. 

« Il ne faut pas être bravache en disant : “J’irai jusqu’au bout” mais oui, il faut réformer notre système de retraite », a affirmé Emmanuel Macron. Le seul levier dont dispose le pays et ses finances, c'est « de travailler plus longtemps ». Sur la question de la durée de cotisation, « nous avons de la marge » par rapport aux autres pays européens, a-t-il fait remarquer. 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook