Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Crédit conso : faute de pouvoir dépenser, les Français les ont délaissés en 2020





Le 16 Février 2021, par Paolo Garoscio

La publication, lundi 15 février 2021, des chiffres des crédits à la consommation en France pour l’année 2020 ne réserve pas de grandes surprises : l’année a été très difficile. L’Association française des sociétés financières (ASF) souligne même que 2020 a été la pire année depuis… la crise économique de 2008-2009.


Les Français se détournent des crédits à la consommation

Pixabay/JamesQube
Pixabay/JamesQube
Deux confinements, des interdictions de voyager, la crainte du virus, des couvre-feu… l’année 2020 n’aura pas été au beau fixe pour la consommation, tous secteurs confondus. Entre impossibilité physique de dépenser et manque d’envie, les Français ont contracté moins de crédits en 2020 qu’en 2019… et il faut même remonter à 2009 pour retrouver une production de crédits aussi basse.

Avec 40,16 milliards d’euros de prêts produits en 2020, le montant est en chute libre, selon les données de l’ASF, puisqu’il recule de 11,5% sur un an. Une chute légèrement moins importante que celle de 2009 (-13,3%), mais qui reste historique. Et difficile de savoir si l’année 2021 connaîtra, ou non, un rebond.

Forte chute des crédits auto et des prêts personnels

Sur l’ensemble du panorama des crédits disponibles pour les Français, l’ASF souligne la forte chute des crédits pour l’achat d’une voiture, cohérente avec la forte chute (près de 30%) que le marché automobile a connue en 2020. « -10,3% à 8,5 milliards d'euros pour les voitures particulières neuves et -7,3% à 4,5 milliards d'euros pour celles d'occasion », précise l’Association française des sociétés financières.

De même, les prêts personnels s’écroulent de 18,5% sur un an tandis que les crédits renouvelables chutent de 15,5% en 2020. Seul secteur qui tire son épingle du jeu : les prêts destinés à l’amélioration des logements dont le recul n’aura été que de 2,8% sur un an.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook