Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Croissance : 3% pour la France au troisième trimestre 2021





Le 29 Octobre 2021, par Paolo Garoscio

La publication par l’Insee des chiffres de la croissance en France pour le troisième trimestre 2021 montre que la reprise est bien là : ils dépassent les attentes de l’institut de statistiques mais aussi du gouvernement, et permettent de conforter les prévisions de croissance annuelle qui pourraient être dépassées.


La croissance au-delà de ce qui était attendu

Pixabay/jackmac34
Pixabay/jackmac34
Publiées par l’Insee le 29 octobre 2021, les données sur la croissance en France l’établissent à 3% pour le troisième trimestre 2021. C’est plus que l’estimation de l’Insee de septembre 2021 qui tablait sur 2,7% de croissance sur la période. Lors de cette même estimation, l’Insee avait relevé sa prévision de croissance annuelle pour le pays à 6,25%, croissance qui a toutes les chances d’être largement dépassée, sauf si la France connaît une forte baisse de sa croissance au quatrième trimestre 2021.

En effet, selon l’Insee, l’acquis de croissance fin septembre 2021 s’établit à 6,6%, niveau qu’elle atteindrait à la fin de l’année si la croissance se révélait nulle au dernier trimestre 2021. Une bonne nouvelle pour l’économie dont s’est rapidement félicité le gouvernement.

Forte hausse de la consommation des ménages

Bruno Le Maire a commenté les chiffres de la croissance publiés par l’Insee déclarant qu’ils sont « exceptionnels » et confirmant qu’ils dépassaient les « espérances » du gouvernement. D’autant plus que tous les chiffres sont au vert.

La consommation des ménages, notamment, a grimpé de 5% au troisième trimestre 2021, portée par la réouverture des lieux de loisirs, selon l’Insee. Mais ce sont aussi les exportations, en hausse de 2,3%, qui ont permis cette croissance record. L’industrie, au contraire, souffre toujours des pénuries : la production manufacturière est toujours, fin septembre 2021, 6% inférieure aux niveaux d’avant-crise.

Mais l’accélération de la croissance permet malgré tout de quasiment effacer la crise économique : selon l’Insee, le PIB de la France n’est plus que 0,1% inférieur à celui du quatrième trimestre 2019.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook