Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Croissance : finalement négative au premier trimestre 2021





Le 28 Mai 2021, par Paolo Garoscio

C’est une très mauvaise nouvelle pour le gouvernement et l’économie française : l’Insee a revu à la baisse son analyse sur la croissance du PIB de la France au premier trimestre 2021. Désormais, celle-ci s’établit en territoire négatif contre une prévision initiale positive. La faute au secteur du BTP qui a été moins dynamique que prévu.


Pas de croissance pour la France au premier trimestre

Pixabay/Pexels
Pixabay/Pexels
L’annonce est un coup dur : contrairement à ses estimations initiales, l’Insee a finalement établi que la croissance du PIB français, au premier trimestre 2021, n’avait pas été positive. Elle s’établit à -0,1%, ce qui signifie que le pays est toujours en récession, alors que sa précédente estimation parlait d’une croissance positive à 0,4%.

L’annonce est d’autant plus problématique que la croissance, au deuxième trimestre 2021, risque fortement de marquer à nouveau le pas : le troisième confinement généralisé de la population, et les mesures restrictives qui y ont été associées, ont surtout concerné les mois d’avril et mai 2021 : le deuxième trimestre 2021 pourrait donc se clore avec une nouvelle croissance négative.

Récession de 2020 revue à la baisse et acquis de croissance

L’Insee explique que cette forte révision à la baisse de la croissance au premier trimestre 2021 est liée à la dynamique moins importante que prévu du secteur du BTP. Alors que ce dernier contribuait fortement à la croissance du pays, dans la précédente estimation de l’institut, grâce à une activité annoncée à +4,2%, la réalité aura été bien inférieure. Le BTP, selon l’Insee au premier trimestre 2021, n’aura vu son activité s’accroître que de 0,5%.

Malgré cette révision à la baisse, l’acquis de croissance pour la France sur l’année 2021 reste positif : +3,5% à la fin du premier trimestre 2021. Un niveau inférieur à la croissance attendue par le gouvernement pour l’année 2021 : 5% au minimum.

Autre bonne nouvelle : la croissance de la France pour 2020 a été revue à la hausse. La récession, sur l’année, est désormais estimée à 8%, contre 8,2%.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook