Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Croissance mondiale : 2016 ne sera pas un grand cru





Le 7 Janvier 2016, par

La menace place sur l'économie mondiale : la croissance pourrait se montrer plus faible que prévu, prévient la Banque mondiale dans ses Perspectives économiques pour 2016.


© Shutterstock/EconomieMondiale
© Shutterstock/EconomieMondiale
L'institution prévoit pour cette année une croissance mondiale de 2,9%, soit 0,4 point de moins par rapport à ses précédentes estimations datées de juin 2015. Pour la période entre 2017 et 2018, la reprise est qualifiée de « modeste » par la Banque mondiale, avec une prévision de 3,1%.

Quelles sont les raisons de ce pessimisme, d'ailleurs partagé par Christine Lagarde, directrice générale du FMI ? Les pays émergents principalement : leurs économies, qui ont porté la croissance mondiale depuis les années 2000, montrent de sérieux signes de fatigue ces cinq dernières années.

Si la crise de 2008 a fini par disparaitre du paysage, il ne faut pas s'attendre à une relance forte : outre l'activité en panne dans les pays émergents, il faut aussi compter sur le prix des matières premières en baisse, tout comme celle des flux de capitaux et des échanges commerciaux.

Plus réjouissant, la reprise en zone euro devrait se confirmer avec une estimation de 1,7% (+1,5% en 2015). La baisse générale du chômage se poursuivra donc. Aux États-Unis, la croissance s'établira à 2,7%, soit 0,2 point de plus qu'en 2015.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook