Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Curve, la néobanque façon Netflix





Le 3 Septembre 2019, par Paul Malo

Une nouvelle néobanque vient de faire son apparition : Curve, déjà valorisée à 250 millions de dollars, fonctionne à la Netflix.


Pas besoin de licence bancaire...

Elle vient de lever 55 millions de dollars auprès de Gauss Ventures, Cathay Innovation, Santander et du fonds de placement français Breega : la nouvelle start-up à la mode de la Fintech, Curve, séduit par sa proposition simple : regrouper toutes vos cartes bancaires en une seule, sans frais à l'étranger. Sa cible : une population déjà multibancarisée, entre 30 et 45 ans. La startup se rémunère via les commissions interbancaires, dont une partie est reversée à Mastercard ou Visa, en fonction des volumes, et par des abonnements pour sa carte premium Black à 9,99 euros par mois, ou Metal à 14,99  euros par mois, pour l’instant disponible uniquement au Royaume-Uni).

Fondée en 2015, Curve ne possède pas de licence bancaire, elle laisse les banques traditionnelles faire leur travail. Un concept dit "over the top" proche de celui de Netflix. C’est le concept prôné par son fondateur et directeur général, Shachar Bialick, serial entrepreneur notamment passé par l'Insead le temps d’un MBA. Déjà valorisée 250 millions de dollars du fait de ce tour de table, elle vise le cap du million d'utilisateurs d'ici à la fin de l'année 2019. Son concept de « super carte » bancaire peut séduire : regrouper en une carte unique (Mastercard) tous ses comptes et cartes, et pouvoir les piloter depuis une seule application, sans commission à l'étranger, avec des remises en espèces (1% de cashback) pour tout achat effectué sur certains sites, tels qu’Amazon, Uber ou Netflix).

 





1.Posté par Kupi le 04/09/2019 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On a de belles initiatives en France : www.kosmosapp.fr

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook