Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Cybercrime : la fraude à un milliard de dollars





Le 16 Février 2015, par

La fraude est inédite par son ampleur : une centaine d’établissements financiers et de banques ont été victimes d’une cyberattaque encore jamais vue.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
La société de sécurité informatique Kaspersky Labs a mis au jour le pot aux roses, qui touche une trentaine de pays parmi lesquels la Russie, les États-Unis, l’Allemagne, la Chine, l’Ukraine ou encore le Canada. En tout et pour tout, c’est un milliard de dollars qui s’est évaporée des comptes de ces banques !

Interpol, sur le coup, reçoit l’aide des fins limiers de Kaspersky pour débusquer les pirates qui ont mis la main sur ce pactole. Il s’agirait, d’après les premiers renseignements, d’un groupe de hackers provenant de l’est de l’Europe (Russie et Ukraine), ainsi que de Chine.

Les méthodes employés, rapporte Interpol, marquent un tournant pour ce type d’infraction. Le processus mis en œuvre par les pirates relèvent d’une grande sophistication, qui leur permet de subtiliser l’argent « directement dans les banques », mais « sans avoir à viser ceux qui, au final, vont utiliser cet argent ».

Des méthodes redoutables donc, et transparentes, qui exploitent de nouvelles failles de sécurité et autres brèches dans les systèmes utilisés par les établissements bancaires. Et l’attaque se poursuit à l’heure actuelle.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : cybercrime

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook