Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Dans la famille Astérix, on enterre la hache de guerre





Le 29 Septembre 2014, par

L'un des deux pères d'Astérix, Albert Uderzo, et sa fille Sylvie vont finalement enterrer la hache de guerre. Après sept ans de procédures judiciaires sur le terrain de l'édition, les deux parties ont fini par entendre raison.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Uderzo père et fille ont ainsi annoncé qu'elles décidaient de « se désister de toute plainte, instance, ou action en cours relatives aux contentieux qui les opposaient ». Les querelles étaient nombreuses des deux côtés, chacune tentant de tirer la couverture du petit Gaulois vers elle. L'origine des problèmes juridiques date de 2007. Sylvie et son mari, Bernard de Choisy, se voyaient montrer la porte par les éditions Albert René, en charge de la publication des albums d'Astérix après la mort de l'autre génial créateur, René Goscinny, en 1977. Un an après cette disparition, Sylvie Uderzo s'oppose à la vente des droits de la saga à Hachette Livres — mais Albert y est lui favorable.
 
Ce n'est qu'en 2011 que Sylvie accepte finalement de céder ses parts à Hachette, tout en estimant que son père a été victime d'abus de faiblesse et porte plainte contre X. C'est vendredi dernier que la justice a rendu son verdict : Albert Uderzo est parfaitement lucide et à 87 ans, il est toujours capable de prendre des décisions.
 
C'est ce jugement qui a poussé les deux parties à s'entendre. Sylvie et Albert ayant enfin achevé cette guerre de tranchées judiciaires, il est temps maintenant de s'occuper des aventures d'Astérix.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : astérix

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement
















Rss
Twitter
Facebook