Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Davantage d'argent pour les routes et les ponts en France





Le 22 Août 2018, par

L'entretien des infrastructures sera un des dossiers prioritaires du gouvernement en cette rentrée. Les pouvoirs publics vont y consacrer plus d'argent que prévu, a confirmé Benjamin Griveaux.


Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a confirmé l'intention de l'exécutif d'en faire davantage pour l'entretien des infrastructures et tout particulièrement des routes et des ponts. « On passera à 850 millions de 2020 à 2022 et à 930 millions à partir de 2023, ce qui permet grâce à ces moyens mobilisés d'enrayer la dégradation de l'état des routes », a-t-il expliqué à la sortie du conseil des ministres de rentrée. Des sommes conséquentes, sachant que le gouvernement voulait déjà porter l'enveloppe à 800 millions d'euros, soit 130 millions de plus que la moyenne de ces dix dernières années.

La hausse du budget consacré à l'entretien des routes sera intégrée dans la loi d'orientation des mobilités qui sera présentée à la rentrée. Cette question des infrastructures fait débat depuis l'effondrement du viaduc de Gênes, un drame ayant fait 43 morts selon le dernier bilan. Mais l'acuité du débat avait fait son apparition cet été, avec un rapport pointant le fait que 7% des ponts français présentaient un risque d'écroulement, et qu'un tiers d'entre eux nécessitent des travaux.

Benjamin Grimeaux s'est cependant voulu rassurant, en déclarant qu'il n'y avait pas de « situation d'urgence » concernant les ouvrages d'art. Pour le porte-parole du gouvernement, « la situation française ne peut en aucun cas être comparée à la situation italienne ». Malgré tout, il importe d'assurer un meilleur entretien des routes et des ponts en France.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook