Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

De l'intelligence artificielle pour les radars automatiques





Le 29 Octobre 2019, par La rédaction

Il n'est pas très agréable de recevoir un PV pour excès de vitesse, mais c'est pire encore quand on n'est pas responsable de l'infraction. Pour réduire les erreurs d'identification, le ministère de l'intérieur va faire appel à l'intelligence artificielle.


Erreurs d'identification

Le projet, baptisé « IA Flash », a vise à réduire le volume d'erreurs d'identification des radars automatiques. Il s'agit d'une intelligence artificielle qui va comparer la photo prise par le radar avec une base de données pour identifier le véhicule et ainsi, éviter les mauvaises lectures des plaques d'immatriculation. L'Agence nationale de traitement automatisé des infractions (ANTAI) rapporte que ce sont plusieurs milliers d'usagers qui reçoivent une contravention alors qu'ils pas commis l'infraction routière correspondante.

Pour expliquer ces mauvaises identifications, L'ANTAI avance plusieurs raisons : des plaques d'immatriculation usurpées ou mal confectionnées, la chaîne de traitement a connu un bug, etc. Il revient à l'automobiliste de contester, par e-mail ou lettre, la contravention reçue. Avec ce nouveau système, les contraventions indues devraient se réduire fortement.

Une intelligence artificielle au service des automobilistes

Selon BFMTV, IA Flash est en mesure d'identifier les cas suspects. Lorsque cette situation arrive, les services de l'État peuvent ouvrir une enquête pour retrouver le contrevenant réel, celui qui a véritablement commis l'infraction, et non pas le conducteur qui n'a rien à voir et qui reçoit actuellement le procès-verbal…

Pour donner une idée de la puissance de ce système, IA Flash est testé en ligne : il est possible de proposer une photo de véhicule à l'intelligence artificielle afin qu'elle en retrouve la marque et le modèle. Cette technologie sera mise en œuvre pour les radars automatiques.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook