Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

De nouvelles économies pour les ministères





Le 23 Mai 2016, par

Les ministères sont prévenus : ils devront se serrer la ceinture pour financer les nouvelles dépenses, notamment pour la sécurité. Michel Sapin, le ministre des Finances, a été clair sur le sujet.


« S’il y a des dépenses supplémentaires d’un côté, c’est donc qu’il y a des économies de l’autre », a-t-il déclaré au cours d’une interview à iTélé. Des lettres de cadrage ont été envoyées aux ministères « non prioritaires ». Michel Sapin n’a pas voulu donner de chiffres précis, mais Les Echos ont évoqué des économies de l’ordre de 1,9 milliard d’euros.

Dans les faits, les ministères de l’éducation, de la sécurité et de la justice seraient « épargnés » par ces nouvelles coupes claires. Michel Sapin a même indiqué que des investissements supplémentaires seraient accordés à ces secteurs, notamment des embauches. En revanche, il faut bien financer le plan d’urgence pour l’emploi été « compenser la faible inflation », a-t-il dit.

L’année prochaine, les ministères devront de plus réduire de 2% leurs effectifs et faire en sorte de stabiliser leur masse salariale. Il s’agit de réaliser 2 milliards d’euros d’économies supplémentaires. L’objectif de 2017 est d’atteindre enfin le seuil des 3% de déficit public, « c’est absolument indispensable pour notre crédibilité ». 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : économies

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"









Rss
Twitter
Facebook