Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Deezer est désormais russo-américain





Le 8 Septembre 2016, par

Deezer, la « pépite » française du streaming musical, change de mains. L'entreprise est désormais sous le contrôle d'Access Industries, un fonds d'investissement russo-américain.


L'Autorité de la concurrence a donné son feu vert à la prise de contrôle majoritaire de fonds, dirigé par Len Blavatnik qui connait la musique : il est en effet le propriétaire de la major Warner Music. Ce dernier possède plus de la moitié du capital de Deezer.

L'affaire s'est nouée en janvier, alors que l'entreprise a levé 100 millions d'euros auprès de ses actionnaires, suite à une entrée en Bourse finalement avortée en fin d'année dernière. Orange, partenaire historique de Deezer, et Access Industries se sont rapproché et ce dernier a augmenté sa participation dans la société — jusqu'à dépasser les 50%. Il en possédait auparavant un peu moins de 30%.

Deezer a besoin d'un partenaire solide pour tenir son rang dans une compétition mondiale toujours plus redoutable. Spotify, le leader, compte 30 millions d'abonnés payants, Apple Music a franchi le seuil des 17 millions très récemment. Le Français a séduit plus de 6 millions de clients et s'est lancé cet été à l'assaut du marché très concurrentiel des États-Unis. En Europe, sa part de marché n'est que de 5%, contre 40 à 50% en France.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : deezer

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook