Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Deezer s’écroule en Bourse le premier jour de cotation





Le 5 Juillet 2022, par Paolo Garoscio

La deuxième tentative ne commence pas sur les chapeaux de roues pour le spécialiste du streaming musical français Deezer. Concurrent direct de Spotify, Deezer a lancé mardi 5 juillet 2022 son introduction en Bourse sur l’indice Euronext. Mais dès les premiers échanges, c’est la débandade, avec un cours qui s’est écroulé.


Deezer se lance en Bourse mardi 5 juillet 2022

La start-up française qui est spécialisée dans le streaming musical Deezer a tenté une nouvelle fois l’aventure en Bourse. Une première tentative avait en effet échoué en 2015, ce qui ne semble pas avoir refroidi les espoirs de ses fondateurs. C’est donc en grande pompe, et accompagnée du ministre de l’Economie Bruno Le Maire, que Deezer a lancé sa cotation sur l’indice Euronext mardi 5 juillet 2022.

L’introduction s’est fait au prix unitaire de l’action à 8,5 euros, et naturellement la start-up espérait convaincre les investisseurs et faire grimper sa valorisation. Malheureusement, ce n’est pas du tout ce qu’il s’est passé : dès les premiers échanges, le cours a connu une chute libre.

Jusqu’à 35% de baisse en quelques heures

Si Bruno Le Maire a tenté de justifier l’introduction en Bourse de Deezer par la défense de la culture française, l’emploi ou encore la création de richesse, les investisseurs n’ont pas vu dans l’entreprise suffisamment d’importance pour lui faire une confiance aveugle. Dès les premiers échanges, le cours de Deezer a donc fortement chuté.

Il a atteint un plus bas niveau vers 10h50, environ deux heures après le début des échanges, avec un cours qui est tombé à 5,52 euros, soit une chute de 35%. Or, d’un autre côté, le marché était plutôt en hausse avec un indice Euronext qui grimpait au même moment de plus de 1,1%. L’action de Deezer s’est ensuite reprise, légèrement. Vers 13h, mardi 5 juillet 2022, la chute n’était plus que de 22,73% par rapport au cours d’ouverture, à 6,568 euro l’unité.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook