Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Défense : les armées vont perdre 7 500 postes





Le 15 Octobre 2014, par

Jean-Yves Le Drian a annoncé mercredi, comme prévu, le plan de restructurations, ou plutôt les suppressions d’unités pour 2015, comme cela est prévu par la Loi de programmation militaire votée fin décembre.


@Shutter
@Shutter

La Défense continue d’être saignée à blanc. Jean-Yves Le Drian a présenté mercredi 15 octobre le plan de restructurations que vont subir les armées en 2015. Un plan qui consiste principalement à supprimer 7 500 postes au sein des différentes forces armées françaises, comme le prévoyait la Loi de programmation militaire (LPM) voté fin décembre dernier. 

Ces coupes dans les effectifs devraient, en théorie, permettre d’effectuer d’importantes économies budgétaires. Un plan savamment orchestré par le gouvernement, qui se trouve face aujourd’hui à une explosion du coût des opérations extérieures, dépassant de loin le budget initialement prévu.

Dans le détail, le Service de santé des armées (SSA) devrait être la principale victime de ce plan de restructurations. A ce sujet, l’hôpital militaire du Val-de-Grâce est particulièrement menacé, du fait notamment de la nécessité d’une remise aux normes dont le coût est estimé à 250 millions d’euros. 

Un régiment est également mis en lumière dans cette affaire. Ainsi devrait être dissolu le 1er régiment d’artillerie de marine de Châlons-en-Champagne, dans la Marne, ce qui revient à supprimer pas moins de 1 000 emplois au niveau local. Autre grande victime de ces restructurations, la 1ère Brigade mécanisée qui devrait perdre une partie de son état-major. Enfin, la base aérienne de Drachenbronn, dans le Bas-Rhin, devrait également perdre pas moins de 190 postes.

Le budget de la Défense, qui reste actuellement le 3ème budget de l’Etat, représentait en 1961 5,44 % du PIB français. Il est passé aujourd’hui à 1,50 %. De quoi illustrer l’ampleur des restrictions budgétaires imposées aux armes françaises. 


Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook