Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Déficit commercial : 7,5 milliards dans le rouge en octobre





Le 8 Décembre 2021, par Olivier Sancerre

Depuis de nombreuses années, la France accuse un déficit commercial. Et cela ne s'est pas arrangé au mois d'octobre, puisque le solde entre les importations et les exportations s'est encore creusé.


Le déficit commercial se creuse encore

Pas de miracle pour la balance commerciale de la France au mois d'octobre. Selon les Douanes, le solde entre les importations et les exportations s'est encore creusé, pas dans le bon sens : les premières sont toujours plus importantes que les secondes ! En l'occurrence, le déficit commercial s'est établi à 7,5 milliards d'euros, contre 7,1 milliards en septembre, et 7 milliards en août.

Le déficit commercial demeure néanmoins « plus bas » qu'au plus fort de la crise sanitaire, relèvent les Douanes. Selon ce bilan mensuel, les importations ont atteint un niveau record au mois d'octobre, de 49,9 milliards d'euros : un « niveau record ». Les importations ont augmenté de 700 millions d'euros, contre 300 millions pour les exportations. La progression des volumes restent assez modeste, cependant en valeur ce qui pèse particulièrement est la montée des prix des matières premières et de l'énergie.

Travailler avec les filières

La Banque de France avait annoncé que pour octobre, le déficit des transactions courantes de la balance des paiements (incluant les services) s'établissait à 2,6 milliards d'euros. Il y a du mieux dans ce domaine, puisque ce déficit était de 2,8 milliards en septembre. Néanmoins, c'est une action de fond qui résoudra le déficit commercial chronique du pays.

Le haut-commissariat au Plan a ainsi établi que 900 postes ou produits représentaient 80% du déficit commercial total de la France (ce sont des produits enregistrant un déficit commercial supérieur à 50 millions d'euros). Dans cette liste, 50 produits ont été dégagés pour voir avec les filières concernées comment réduire leur poids dans ce solde négatif entre importations et exportations.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook